Qui pour succeder a l Olympiacos? (2/4)

Europe - Publié le Vendredi 11 octobre 2013
Qui pour succeder a l Olympiacos? (2/4)

Une nouvelle saison d’Euroleague débute la semaine prochaine. Après les candidats au titre, jetons maintenant un coup d’œil sur les outsiders, ceux qui pourraient bien jouer les trouble-fête.



Fenerbahce Ulker

Le « monument » Zeljko Obradovic (8 fois vainqueur de l’Euroleague) a pris les rênes de l’équipe turque pour la ramener sur le devant de la scène européenne après une saison 2012-2013 décevante (élimination dès le Top 16).

Pour cela il a conservé des joueurs clés (McCalebb, Preldzic, Bogdanovic, Vidmar, Savas, Onan) et attirés trois recrues de choix que sont les internationaux Linas Kleiza (Lituanie), Nemandja Bjelica (Serbie), et Luca Zoric (Croatie).

De là à ce que Ulker se hisse jusqu’au Final Four, la route est encore longue. Mais il y a un potentiel certain.

 

Maccabi Tel Aviv

Quart de finaliste lors des deux dernières saisons, le Maccabi est un petit peu en retrait par rapport au milieu des années 2000.

L’effectif est de qualité avec des joueurs référencés comme Devin Smith, Ohayon, Hickman, Eliyahu, James et le recrutement semble intéressant (Ingles, Schortsanitis, Rice, Tyus). Néanmoins il semble manquer un petit quelque chose au club israélien pour figurer parmi les « cadors » de la compétition malgré le talent du coach David Blatt (champion d’Europe avec la Russie)

 

Anadolu Efes

Passés tout proche de se qualifier pour le Final Four la saison dernière (défaite au match 5 face au Panathinaikos), les Stambouliotes ont dû faire face au départ de sa pièce maitresse Jordan Farmar retournée chez les Lakers en NBA. Pour le remplacer, une recrue de premier plan, Zoran Planinic, est arrivé en provenance du Khimki Moscou. Mais hormis Kostas Vasiliadis (Bilbao), pas d’autres recrues majeures à signaler. L’effectif est intéressant (Erden, Gordon, Savanovic, Barac, Gonlum) mais manque de profondeur. Il sera difficile pour Efes de dépasser le stade des quarts de finale.

 

Laboral Kutxa Vitoria

Invité surprise des quarts de finale la saison dernière après avoir frôlé l’élimination en poule, Vitoria tentera de rééditer cette performance avec un nouveau coach, Sergio Scariolo, ancien sélectionneur de l’Espagne. Il pourra compter sur Nocioni, Causeur, Pleiss, San Emeterio et Heurtel qui sont restés au club. Les recrues n’ont pas des noms « ronflants » mais elles semblent intéressantes avec notamment Walter Hodge, meilleur marqueur de l’Eurocup, Adam Hanga un international hongrois qui tournait à près de 12 points de moyenne en Liga, Lamont Hamilton (13,1 points avec Bilbao) ou encore Daniel Clark international anglais qui sort d’un bon Euro.

Une qualification pour les ¼ peut être un objectif envisageable pour les Espagnols.

 

Galatasaray

Absent de l’Euroleague la saison dernière, il ne faudra pas sous-estimer les Turcs qui ont fini champion dans leur pays devant des équipes comme Anadolu Efes et Fenerbahce Ulker.

10 joueurs majeurs sont toujours présents (Arroyo, Macvan, Gordon, Domercant, Dagli, Markoishvili, Arslan, Akyol, Atsur, Aldemir) auxquels il faut rajouter Nate Jawai (Barcelone) et Zoran Erceg (CSKA Moscou). Dans un groupe moyennement relevé, Galatasaray devrait tirer son épingle du jeu pour atteindre sans soucis le Top 16, voir un peu mieux.

 

 

A suivre « les équipes qui ont pour objectif une qualification au Top 16 »

 

 

Sur le même sujet :

Qui pour succéder à l’Olympiacos? (1/4)





SONDAGE

Comment avez-vous connu DD Pronostics?

Getting poll results. Please wait...