Le PL un cran au-dessus

Pro A - Publié le Jeudi 26 septembre 2013
Le PL un cran au-dessus

Paris-Levallois a remporté le Trophée des Champions face à la JSF Nanterre (81-72), hier soir au Vendéspace de Mouilleron-le-Captif



Trop diminué par les absences de Xavier Corosine, Ali Traoré, et Kevin Lisch, le champion de France en titre a du s’incliner face au vainqueur de la Coupe de France.

Largement menée à la pause (32-50), la JSF a tenté un baroud d’honneur revenant à -5 à deux minutes de la fin, mais le PL gèrera mieux les ultimes possessions. Un succès mérité et logique sur l’ensemble de la rencontre.

Nicolas Lang particulièrement en vue (21 points 10 rebonds) a été élu MVP.

 

 

Les statistiques

 

Paris-Levallois

27/57 aux tirs dont 7/18 à 3 points, 20/27 aux LF, 41 rebonds (Lang 10) dont 13 offensifs, 17 passes décisives (Albicy 7), 7 interceptions, 3 contres, 15 balles perdues, 20 fautes. Les marqueurs : Albicy 7, Ewing 13, Ndoye 6, Williams 5, May 18, puis Lang 21, Oniangue 5, Sane 1, Anagonye 5.

Nanterre

22/57 aux tirs dont 10/24 à 3 points, 18/27 aux LF, 31 rebonds (Leslie 8) dont 11 offensifs, 22 passes décisives (Meacham et Judith 5), 8 interceptions, 1 contre, 11 balles perdues, 19 fautes. Les marqueurs : Meacham 12, Leslie 17, Daniels 17, Thomas 9, Jaiteh 1, puis Judith 11, Passave-Ducteil 5.

 

 

Réactions

 

Nicolas Lang (arrière PL et MVP du match)

« Je voulais surtout gagner ce trophée, parce que je l'avais perdu ces deux dernières saisons avec Chalon. C'est bien de commencer la saison avec un trophée. Tout le monde dans l'équipe est ambitieux, adhère au projet. Maintenant, il faut travailler pour concrétiser cette ambition. »

Gregor Beugnot (entraineur PL)

« C'est parfait sur le résultat final, mais pas sur la régularité du travail accompli. On a manqué de rythme dans le troisième quart-temps. On a été très cohérent dans les deux premiers quart-temps, moins après. Il faut qu'on travaille. On a une bonne équipe, des joueurs qui cautionnent ce qu'on fait, qui y croient, qui s'investissent. Mais il faudra être constant. »

Marc Judith (ailier JSF)

« C'est une question d'attitude. On n'était pas prêt à aborder ce match. Paris l'était. On n'était pas prêt, pas agressif, et ça s'est ressenti au niveau de l'adresse. Ce n'est pas normal qu'on entame ce match comme ça. J'espère qu'on aura une bonne réaction, mais je ne suis pas satisfait. »

Pascal Donnadieu (entraineur JSF)

« On est parti de tellement bas. En première mi-temps, on a été ridicule en termes de combativité et d'agressivité. J'ai dit à mes joueurs que si la seule attitude possible c'est de pousser une gueulante à la mi-temps, ce n'est pas comme ça qu'on s'en sortira. On ne peut pas être déçu du résultat quand on oublie de jouer une mi-temps. On avait six joueurs de moins de 22 ans. Ils découvrent ce qu'est un match contre de vieux briscards. On est tendre. »





SONDAGE

Comment avez-vous connu DD Pronostics?

Getting poll results. Please wait...