La situation dans la Conference Ouest

NBA - Publi√© le Jeudi 18 février 2016
La situation dans la Conference Ouest

Nous approchons des deux tiers de la saison régulière en NBA, et je profite du All-Star Break pour dresser un état des lieux équipe par équipe.



1/ Golden State Warriors (48-4)

Un parcours impressionnant jusqu’à présent, encore en lice pour battre le record de victoires sur une saison des Bulls (72-10), des succès références face aux « gros » (Spurs, Cavaliers, Thunder), un Stephen Curry (29,8 points à 50,8% de réussite aux shoots) encore plus fort que l’exercice précédent, et un Draymond Green (14,2 points 9,5 rebonds 7,2 passes décisives) plus complet que jamais. Les Warriors sont les favoris à leur propre succession.

 

2/ San Antonio Spurs (45-8)

Le très joli bilan des Texans est un peu éclipsé par Golden State, mais ils réalisent tout simplement la meilleure saison de leur histoire. Kawhi Leonard (20,2 points 6,7 rebonds) a encore franchi un palier et LaMarcus Aldridge s’est parfaitement intégré à sa nouvelle équipe (17,0 points 8,4 rebonds). Intraitable à domicile et très solide défensivement, cela sera-t-il suffisant pour aller en finale NBA, sans l’avantage du terrain dans une éventuelle finale de Conférence face aux Warriors ?

 

3/ Oklahoma City Thunder (40-14)

Avec un Kevin Durant en pleine possession de ses moyens (27,7 points 7,9 rebonds), le Thunder est une autre équipe. Et comme Russell Westbrook joue le meilleur basket de sa carrière (24,1 points 7,6 rebonds 10,0 passes décisives), OKC est à nouveau un prétendant légitime au titre. Mais il va falloir du soutien derrière, à commencer par Serge Ibaka (12,7 points 6,7 rebonds) et Dion Waiters (9,9 points) qui sont un peu décevants.

 

4/ Los Angeles Clippers (35-18)

Paradoxe de la franchise californienne, elle joue mieux sans Blake Griffin ! Mais peut-elle vraiment espérer aller loin sans son intérieur vedette ? Une probable demie finale de Conférence face aux Warriors risque de marquer la fin de la saison et peut-être y aura-t-il des changements à venir ? En attendant, Chris Paul (19,3 points 9,4 passes décisives), JJ Redick (16,4 points) et DeAndre Jordan (12,1 points 14,0 rebonds) tiennent la baraque. L’objectif sera de rester 4ème pour avoir l’avantage du terrain au premier tour.

 

5/ Memphis Grizzlies (31-22)

Décevants en début de saison, les Grizz ont bien remonté la pente. Mais la récente blessure de leur leader Marc Gasol (16,6 points 7,0 rebonds) risque bien de leur enlever tout espoir de bien figurer en playoffs. Matt Barnes (8,8 points 5,1 rebonds) et Mario Chalmers (10,5 points 3,9 passes décisives) s’avèrent être de bonnes recrues, mais il va falloir rajeunir un peu l’effectif pour un groupe qui semble en fin de cycle.

 

6/ Dallas Mavericks (29-26)

Parcours plus qu’honorable pour des Mavs qui n’étaient pas forcément attendu dans le Top 8. Leur participation aux playoffs est néanmoins encore incertaine car ça revient fort derrière. Dirk Nowitzki est toujours très rentable (17,6 points 6,6 rebonds) pour son âge, tandis que Deron Williams s’est refait un peu la cerise (14,1 points 5,4 passes décisives). Mais les deux joueurs qui surprennent le plus sont Zaza Pachulia (10,0 points 10,7 rebonds) et Raymond Felton (9,6 points).

 

7/ Portland Blazers (27-27)

C’est la grosse surprise à l’Ouest ! Après les départs de LaMarcus Aldridge, Nicolas Batum, Wesley Matthews et Robin Lopez, on ne donnait pas chère de la peau des Blazers. Mais pourtant ils sont en course pour aller en playoffs. Damian Lillard (24,3 points 7,3 passes décisives) s’est mué en patron de l’équipe, mais la grosse plus-value est venu de CJ McCollum (20,7 points) candidat numéro un au titre de MIP (meilleur progression). Mention également pour Allen Crabbe (11,2 points) et Mason Plumlee (9,1 points 7,6 rebonds).

 

8/ Utah Jazz (26-26)

Le Jazz confirme sa belle fin de saison dernière et reste en course pour une qualification en playoffs. Malgré un passage difficile en raison de multiples blessures (Gobert a manqué 20 matchs, Favors 17, Burks 24), Utah revient peu à peu au complet et les résultats suivent (7 succès sur les 8 derniers matchs). Gordon Hayward monte doucement en régime (19,9 points 5,1 rebonds), Rodney Hood est en gros progrès (14,9 points), tandis que le duo Rudy Gobert / Derrick Favors est toujours très rentable (26,9 points 19,0 rebonds). La lutte s’annonce serrée, mais je verrais bien le Jazz finir dans les 8.

 

9/ Houston Rockets (27-28)

Grosse déception pour le finaliste de Conférence de l’exercice précédent ! Kevin McHale a été viré en début de saison, mais ça n’a rien changé. Leur participation en playoffs en loin d’être acquise. Certes James Harden (28,0 points 6,3 rebonds 7,0 passes décisives) et Dwight Howard (14,6 points 12,0 rebonds) font leurs stats mais la défense est catastrophique (29ème de la Ligue). Terrence Jones a du mal à confirmer (9,3 points 4,5 rebonds) et Ty Lawson déçoit (6,2 points 3,6 passes décisives). Il va falloir changer quelque chose dans cet effectif pour espérer repartir de l’avant.

 

10/ Sacramento Kings (22-31)

On aurait pu attendre un peu mieux de la part des Californiens, mais sauf miracle les playoffs ce ne sera toujours pas pour cette année ! Même si DeMarcus Cousins s’affirme comme le meilleur pivot offensif de la ligue (26,8 points) et Rajon Rondo retrouve ses standards de Boston (11,9 points 11,9 passes décisives), cela reste tout de même insuffisant, la faute à une défense beaucoup trop permissive (109,1 points encaissés en moyenne).

 

11/ Denver Nuggets (22-32)

Parcours correct des Nuggets qui sont en reconstruction. L’avenir semble prometteur avec un Danilo Gallinari qui retrouve son niveau (19,7 points 5,4 rebonds), un Will Barton en net progrès (15,5 points), et des jeunes à gros potentiel, Nikola Jokic en tête (9,5 points 5,9 rebonds).

 

12/ New-Orleans Pelicans (20-33)

C’est la deuxième grosse déception après Houston pour une équipe qui a finit 8ème avec 47 victoires la saison dernière. Pour ne rien arranger, Eric Gordon (14,9 points) est blessé pour le reste de la saison, et Tyreke Evans (15,2 points 6,6 passes décisives) vient de le rejoindre. Malgré de jolis chiffres (23,4 points 10,0 rebonds) on aurait pu attendre mieux de la part d’Anthony Davis. Se séparer de Monty Williams aura été une belle erreur !

 

13/ Minnesota Timberwolves (17-37)

Il y a du potentiel dans cette équipe avec Andrew Wiggins (20,8 points), Karl-Anthony Towns (17,1 points 10,1 rebonds), et Zach LaVine (12,8 points) malgré tout c’est encore trop juste. Du mieux tout de même par rapport à la saison dernière (16-66). Mais il manque un poste 3 de bon niveau et un deuxième meneur derrière Ricky Rubio pour espérer franchir un cap.

 

14/ Phoenix Suns (14-40)

Une franchise en totale reconstruction qui va finir en roue libre avec ses joueurs majeurs à l’infirmerie. Le licenciement de Jeff Hornacek n’a eu aucun effet, bref une saison à vite oublier pour Phoenix. Le seul rayon de soleil est le prometteur Devin Booker (16,6 points de moyenne sur les 10 derniers matchs).

 

15/ Los Angeles Lakers (11-44)

Pour son jubilé, Kobe Bryant aurait pu espérer une meilleure sortie ! Tout est à reconstruire pour les Lakers, autour de trois jeunes prometteurs que sont Jordan Clarkson (15,4 points), D’Angelo Russell (12,2 points 3,3 passes décisives) et Julius Randle (11,1 points 10,0 rebonds). Que dire de la saison de Roy Hibbert (6,6 points 5,2 rebonds) et son énorme contrat ! 





SONDAGE

Comment avez-vous connu DD Pronostics?

Getting poll results. Please wait...