Les deux visages du Mans

Pro A - Publié le Lundi 14 janvier 2013
Les deux visages du Mans

Le dernier match de la quinzième journée de PRO A a vu les Manceaux connaître un trou d'air incroyable, mais également une réaction d'orgueil qui l'est sans doute encore plus!



Le début de la partie entre Le Mans et Villeurbanne est assez équilibrée. A la fin du premier quart-temps le score est de 15-18, et aucune des deux équipes ne semblent avoir pris le dessus sur l'autre.

Mais dans la seconde période nous allons assister à une véritable bouillie de basket de la part des Manceaux. Aussi dingue que cela puisse paraître, les hommes de JD Jackson ne vont réussir à scorer que deux points par l'intermédiaire de Khalid El-Amin. Le score du deuxième quart-temps semble irréel puisqu'il est de 20 à 2 pour l'ASVEL! Et la différence est encore plus criarde à l'évaluation (29 à -4). A la pause le match est-il déjà plié avec 21 points d'avance pour les Rhodaniens?

La réponse est non car comme souvent l'équipe malmenée sur son parquet va avoir une réaction d'orgueil. Et Le Mans ne va pas déroger à cette règle en infligeant un 17-2 aux retours des vestiaires pour complètement relancer la partie (34-40). Cam Long et Alain Koffi sont les grands artisans de cette remontée fantastique.

Les Manceaux reviennent à seulement deux points à la fin d'un troisième quart-temps qu'ils remportent 25 à 6.

A l'entame de la dernière période, le Mans reste sur son nuage et l'ASVEL semble groggy. Sur un panier à 3 points de Pape Sy, les locaux prennent la tête (45-44) alors que 10 minutes plus tôt ils comptaient 23 points de retard.

Néanmoins Villeurbanne évite le naufrage grâce au bon passage de Paccelis Morlende qui maintien son équipe à flot alors qu'il reste 3 minutes à jouer (49-54). A 1 minute 18 du terme, Amara Sy score à 3 points et Le Mans n'a plus qu'une possession d'avance (57-55). Mais Le Mans sur une pénétration de Charles Lombahe-Kahudi puis une faute provoquée de Kahlid El-Amin va convertir ses 4 lancers-francs pour reprendre un petit matelas d'avance (61-55). Le match est plié.

Vraiment un scénario incroyable, mais c'est aussi ça qui fait le charme du basket. C'est un sport de série et l'adresse est un facteur tellement aléatoire que le score peut évoluer très rapidement d'un côté comme de l'autre. Les Manceaux ont su montrer un tout autre visage en seconde période en durcissant leur défense et en étant plus agressif offensivement pour retourner une situation fortement compromise et s'imposer 64-60 au terme d'un match fou.





SONDAGE

Comment avez-vous connu DD Pronostics?

Getting poll results. Please wait...